Les congés en CEMP

Tout salarié a droit chaque année à un congé payé à la charge de l’employeur. La mise en œuvre des congés payés relève en grande partie des accords et conventions.

 

  • Les congés légaux en CEMP

 

 

 

 Les autres congés 

  • Congé à retenue différée :

Tout agent ayant deux ans d’ancienneté peut bénéficier d’un congé à retenue différée. Il doit en informer sa direction par écrit au plus tard le 15 Février en précisant la date et la durée du congé.

La Direction se réserve le droit de refuser ou de différer ledit congé, l’absence du salarié devant être compatible avec la continuité du service ou de l’agence auquel il appartient.

La durée du congé est au minimum de 5 jours ouvrés consécutifs et au maximum de 20 jours. Il peut être pris en en seule fois ou fractionné par période de 5 jours. Il doit être pris hors vacances scolaires et en dehors de la première quinzaine de janvier.

La retenue correspondante est effectuée sur le treizième mois au prorata du nombre de jours ouvrés.

  • Le congé de soutien familial :

Ce congé d’une durée de 3 mois s’adresse aux salariés qui souhaitent pouvoir s’occuper temporairement d’un de leurs proches présentant un handicap ou une perte d’autonomie d’une particularité grave. 

Pour pouvoir bénéficier d’un congé de soutien familial, le salarié doit justifier d’une ancienneté minimale de 2 ans dans l’entreprise. Le congé doit être demandé pour s’occuper d’un proche présentant un handicap ou une perte d’autonomie d’une gravité particulière.

La demande doit être adressée à l’employeur, au moins 2 mois avant le début du congé, par lettre RAR, ou remise en main propre contre décharge (art.D.3142-9).